Le Pelerinage de l’ame en prose [1]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 1]

C’est le prologue du translateur qui demonstre quelle matiere il veut determiner.

BnF fr. 602 f. 2
Paris, Bibliothèque national de France, fr. 602, Pelerinage de l’ame en prose, f. 2

Apres* ce que j’ay descript en mon premier livre, la vision de mon songe du pelerinaige de vie humaine, et les divers passages et adventures que l’omme treuve et passe se sa vie est longue, soit riche ou povre, ainçois qu’il fine ses jours. Maintenant en ce present livre, vueil declairer la vision de mon songe autre, du pelerinage de l’ame, laquelle m’avint puis que je fus esveillé et que je euz pensé a la matiere de mon premier songe, et que en ce pensant me tournay de l’autre costé, me rendormy et me prings a sommillier et a songer en continuant la matiere premiere.

Car lors me fut advis que, aprés ce que mon ame fut partie du corps, que elle fut tantost ravie en l’air, et que d’un costé estoit mon bon ange gardian, et de l’autre costé Sathan le mauvais angle qui entrainner me vouloit avecques lui se mon bon gardien n’eust esté. Et me sembla que je vy la seoir en jugement comme president le prevost de Paradis, sains Michiel, qui getta moult d’arrests et fist maint jugement aux quelz ne prins garde fors seulement au mien.

Et aussi que devant lui et en son absistance je fëis ma requeste en exceptant Sathan comme accuseur, mais toutesfois respondre me falut, et fut l’advocat de Sathan contre moy

*Ornate, four line high letter A

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s