Le Pelerinage de l’ame en prose [37]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 36v]

façon d’icelui lieu vëoir ou l’estoie combien que assez griefvement y fuz tourmenté. Mais encores ne fuz je pas content se je ne savoye que signifioit celle autre blanchastre espere qui environnoit Purgatoire. Si lui demandai, et il me dist que c’estoit le seing d’Abraham ou fut porté le bon Ladre a qui le riche demanda de l’eaue laquelle lui fut donnee.

En ce lieu estoient jadis les justes personnes qui attendoient l’advenement Jhesucrist, comme Adam, Eve, saint Jehan Baptiste, David, les sains prophettes, patriarches et autres maintes bonnes creatures qui Dieu avoient bien amé et gardé ses commandemens.

BnF fr. 602 f. 29
Paris, Bibliothèque nationale de France, fr. 602, Le Pelerinage de l’ame en prose, f. 29 detail

La furent ilz mis en prison et enfermez en tenebres ne jamais de la ne feussent yssus se glorieuse ame de Jhesus n’y fust descendue qui les delivra et mena en Paradis. Pour ce est encores plus luisant qu’il n’estoit auparavant que Dieu y descendist.

Icellui lieu estoit appellé d’aucuns Tenebres de dehors; toutesfois les justes qui la estoient n’estoient pas pugnis de feu et si estoient tous exemps des tenebres de dedans. Mais leur pugnicion estoit du deffault de la vision de Dieu, c’est a dire qu’ilz ne vëoient point Dieu face a face.

Cy argue le pelerin contre son bon ange

Je suis, dis je*, moult esbahy de moult de choses que tu m’as dittes. Car vray est et m’en souvient bien que l’eglise militant, c’est assavoir la congregacion des fëaulx crestiens qui vivent encores au monde, maintenant comme Jhesucrist descendi la deité jointe avecques l’ame jusques en Enfer pour en traire l’umain lignaige et le faire hoir de Paradis.

Tu dis aussi que en l’espere que je voy la, Dieu les trouva enfermez comme bannis et exillez et de la les delivra. Si me semble que ainsi ne peut

[f. 37]

estre ce celle espere n’est d’Enfer, ou il fault que l’eglise soit deceue.

Quant tu parles aussi des anciens justes, c’est assavoir d’Adam, Eve, Abraham et autres, je m’en esbahy forment. Car au moins sçay je bien que par l’Escripture saincte qui ne ment point que Adam et Eve furent tel pechié que le monde en a esté, est et sera entechié tant qu’il durera et pour ce s’ilz n’ont sentu du feu c’est forte chose. Car au devant de la mort Jhesucrist qui fist nostre redempcion, je n’ay trouvé nul si juste qu’il deust estre exempté de feu se ne sont aucuns dont parle l’Escripture comme saint Jehan Baptiste, les Innocens et les Machabees.

Cy respond l’ange a l’argument du pelerin.

Or entens, dist mon gardien, ung peu et il me semble que je te appaiserai. Se il estoit ainsi que aucun te dist qu’il mengeast des noix, tu entendroies du noyel de dedans et ne penseroies jamais qu’il mengeast l’escaille ou l’escorce. Toutesfois on appelle noix l’escorce, l’escaille et le noël ensemble.

Enfer est comme la noix lequel est couvert de trois couvertures. Il est le noyel du millieu ou il n’y a jeux ne ris. Entour lui a une pelace qui l’avironne tout ainsi que la pelace fait la pomme. La sont les enfans mornez sans baptesme qui sont seulement entechez du pechié originel.

La seront tousjours en tenebres et jamais ne verront Dieu. Sur celle pelace est l’escaille assise, c’est le present Purgatoire duquel tu sens les tourmens. Sur ceste escaille est l’escorce qui par dehors vest toute la noix. C’est ou Jhesucrist descendi, et dont il

* The scribe has mistakenly written dist il.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s