Le Pelerinage de l’ame en prose [67]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 66v]

monde. Et n’y a quelque partie ou toute elle ne soit. Et pour comprendre a droit mieulx cest exemple, tu peuz savoir que aussi comme Dieu est plus principalment ou ciel, aussi est l’ame plus interesement ou cervel et ou cuer de la personne, sans delaisser toutesfois nulles des autres parties du corps. Si te di tout seurement que entierement elle est partout en son corps, qui est appellé le petit monde. Ainsi estoies tu en ton corps jadis quant tu le gouvernoies. Membre n’y avoit tant feust petit ou tu ne feusses toute mise entierement par gouvernement. Et pour ce, quanqu’il a fait, ce a esté fait par toy, supposé qu’il le voulist bien ou que aucunesfois il te esmeust ou amonnetast. Et pour ce tu en dois soustenir ton tourment plus paciemment.

Cy contre argue le pelerin a la replique Doctrine.

Merveilles, dis je, me racontes. Quant dis l’ame de l’omme estre sans quantité et oultre affermer que au corps n’a membre si petit ou elle ne soit entierement! Il me semble que tu ne pourroit estre se l’ame n’estoit purifiee en plusieurs lieux.

Cy respond Doctrine a l’argument du pelerin

Je te respondray, dist elle, mais il convient que tu mettes peine de moy entendre. Se l’ame feust de matiere ou que aucunement elle eust, quantité la determineroit et lui donneroit aucuns termes. Mais elle n’a nulles matieres car Dieu la de nëant cree[e] et pour ce ne peut avoir grandeur fors en pouoir et vertu. Ses forses et puissances sont assez purifiees et multipliees en se rendant et estandant par tout le corps. La Fantasie est mise en la premiere partie

[f. 67]

du cervel. La se veult monstrer et mirer toutes similitudes. Et en la seconde partie est mise Raison pour deffendre en jugement arrest par le conseil d’entendement, et aussi pour jugier par descrecion aprés l’examen de ce que Ymaginacion lui a presenté. Et memoire est mise en la tierce partie pour garder et enfermer comme tresoriere ce qui est jugé.

L’ame a aussi en soy force vegetative, qui comprent la generative pour conserver son espece. Aussi elle a force nutritive et argumentative qui sont seulement pour garder le subget, c’est a dire la personne en estre plus longuement.

Elle a aussi forces sensibles parties par les cinq dois en la main; ou ilz sont lequel est leur juge d’autres forces que l’ame a, comme irascible et concupiscible, et maintes autres dont je me tais quant a present car le sermon en seroit trop long. Forces et puissances a tant qu’il n’est si grant royaume qu’elle ne gouvernast bien a droit se elle usoit de ses forces. En chacune elle est toute et n’est seulement que une tres proprement consermee au corps de Dieu ou elle prent sa vie, lequel quant il est departi en plusieurs pars est tout en chacune et si demeure tout entier singulier et ung sans plus. Toy mesmes le peuz bien savoir qui pour vray de toy voy bien une et si scez que quant gouvernoies ton corps, par tout ens estoies en chacun membre en lui donnant force et vertu. Et peuz congnoistre que s’il eust de faulte de toy en quelque puissance ou force, riens n’eust fait le membre a qui celle force et puissance appartenist. Et pour ce, se tu entens bien ces parolles, il te doit souffire pour esclarcir ta

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s