Le Pelerinage de l’ame en prose [71]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 70v]

Et par ainsi ne sera ja bien formé ne figuré, par quoy son gouvernement, lequel je entens par la statue, ne sera ja gracieux ne agrëable, car quant le chief est mal façonné et laidement figuré, tout le remenant en est moins auctorisé et prise, et pour ce convient se la statue est de bonne façon qu’elle ait le chief d’or et que a droit il soit  forgé. J’ay veu en ung royaume moult de chevataines et de chiefz qui n’estoient pas tous d’or, lesquelz demonstroient avoir en divers lieux grans seigneuries selon le pouoir qu’ilz avoient; de ceulx seulement diz je et parle qui avoient mandement du roy pour garder les villes et reprimer les adversaires.

Cy fait question le pelerin a son ange.

A quoy scez tu mon bon gardien, que telles choses si n’estoient pas d’or?

Cy respond l’ange a la question du pelerin

Lors il me respondi que par ce le savoye: que leur vouloir ne vouloient rigler selon le conseil des villes et riens ne vouloient faire fors que leur propre vouleté, par quoy maint bon pays a esté gasté et plusieurs mis a mort et s’en sont fouis au besoing. Les chevetaines faisant voye aux ennemis et proye de ceulx qu’ilz devoient garder et que a ceulx se attendoient? Et combien que en ung royaume il y ait ung chief d’or principal, toutesfois lui seul ne peut garder ne gouverner tout son royaume mesmement en temps de guerre, car s’ainsi faire se pouoit, le pays demourroit asseur. Et pour ce convient que en lieu de lui plusieurs chevetaines en maintes places a garder les frontieres si que le royaume n’ai ennuy.

Or te dy je que erreur peut bien estre a eslire et establir telz chevetaines pour ce que tel est de cuivre que on pense qu’il soit d’or; et qu’il le devroit estre et aussi esprouvé

[f. 71]

loyal par bons orfevres et tel seroit il de present qui ainsi le feroit. Le propre chief est plus loyal a son propre corps que n’est ung emprunté.

Celui qui est né de Rouan, lequel y a son heritaige et ses amis, se sa personne le vault, en seroit meilleur chevetaine que ung rommain ou ung lombart, car ung estrange s’en fuiroit et l’autre demourroit tous jours. Car l’estrange n’aura ja besoing ne cure comme tout voise ou bien ou mal. Riens n’a que perdre la endroit, et par aventure il sera tel qu’il prendra dons des ennemis pour le pays et leur laisser prendre pour avoir honte de soy rendre, ou par cautelle il s’enfuira et dira que plus n’en pouoit. Mais se le chevetaine estoit prins ou lieu dont il est, tousjours seroit prest jusques a la mort sans fouir de deffendre et garentir tout le pays. Moult y a de difference entre le chief et apparance. Autre chose est le vray chief et autre chose le timbre est abatu a ung coup ou a ung peu de vent, car en lui n’a point de vertu de monstrer ses dens pour espouventer les musars. Telz sont les chevetaines empruntez – assez ont de gargoueilles mais peu en y a qui fermement se tiennent sans batailler et jamais ne se tendroient si fors comme font ceulx qui sont nez du pays, lesquelz reçoivent bon conseil tout ainsi que l’annel d’or reçoit en son parement une pierre precieuse. Ne jamais ne la refuseroit se bon orfevre lui mettoit, et ne se doit on pas esbahir se je appelle conseil pierre precieuse, car ainsi la nomma Balaam quant il la voulu asseoir ou chief d’or appellé Josaphat, duquel chief par raison doit estre le col de tel or. Car Daniel, qui declaira ceste histoire, determine que le col doit estre d’autel or comme le chief. Le col d’un roy, c’est son lignaige, doit estre assis sur les autres

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s