Le Pelerinage de l’ame en prose [75]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 74v]

de leur seigneur et soustenir tousjours leur droit sans fleschir. Pour ce les nomme Salomon ou Vme chappitre de ses Cantiques coulombes et pilliers et pilliers entiers. Ilz doivent aussi mener par droit et gouverner par equité ceulx qui dessoubz eulx sont quant ilz ont a faire devant eulx. Et par leur juste et droicturier jugement voit on se ung royaume est par droit adrecé et est mieulx congneue sa force, car certes tant qu’il sera gouverné par droit sera fort et se bonne justice y deffailloit il affoibliroit tost. A le tenir en force doivent aider les jointes – ce sont les advocas qui soingnent les juges par leur plaidoye. Dieu doint que a droit le facent. Si sera tousjours justice en jugement et l’onneur du royaume hault assis.

Et oultre je dis que repos est voulentiers donné par bons justiciers a ceulx qui se portent honnestement et debonnairement. Ilz en ont aussi grant repos car mestier n’ont d’eulx pener qui se veult porter en paix – on ne le doit point rioter. Tous juges doivent laisser en paix tous ceulx ou ilz ne treuvent a chalangier et leur devroient aider se mestier en avoient. Mais ilz se doivent drecer et estre fiers contre les orgueilleux malfaicteurs, larrons et murdriers en les pu[n]issant, et se doivent pener pour les prendre et pugnir par leurs os et nerfs.

Ce seront les sergens qui ont povoir de leur aider quant ilz en ont besoing. Et n’est pas doubte qu’ilz ont auctorité sur les membres d’amont pour les congnoistre s’ilz meffont comme ilz ont soubz ceulx de dessoubz, car ce seroit grant meschief que les loups mengassent les brebis et on ne les osast pugnir, car s’ainsi estoit ilz auroient congié de mengier les autres

[f. 75]

bestes quant ilz vouldroient. Les juges sont fais d’arain, de quoy Ysidores dit qu’il n’est si puissant metail ne si hault sonnant. Puissant sont car ilz ont povoir de leur roy et aussi le doivent avoir affin que sans flechir facent justice et jugment hault sonnant, car il appartient bien que le juge ait le hault parler et que sans crainte il rende sa sentence par droit et devant tous en audiance.

Juge qui ainsi fait est comparagé a saint Pol qui se nomme ou XIIIe chappitre de la premiere epistre par lui escripte aux Corinthiens arain sonnant selon une condicion dont il parloit. Jeremie aussi avoit assez dit de lui ou XVIe chappitre de sa prophecie que sa voix sonneroit quant il parleroit comme arain. Si affiert bien a bon juge d’estre nommé arain sonnant.

Cy parle l’ange des jambes de fer de la statue dessus dicte. 

Des jambes de fer te dirai. Savoir dois que les jambes doivent souffrir peine pour soustenir les membres. Coulombes sont, chaptelees de genoilz, soustenant l’edifice du corps et ainsi raison nous enseigne comment chevaliers, escuiers, bourgois, souldoiers qui sont bien conduis par soubtilz guerroiers sont appellez les jambes de fer qui soustiennent et maintiennent le royaume. Riens ne leur fault ad ce faire se ilz [sont?] moelle de bonne voulenté, car ilz sont assez ossus et nermis et son bien reputez coulombes de fer se bien font leur devoir. Car la chevaerie et ceulx qui sont acoustumez de estre armez sont de fer ou ilz ne gardent mie leur honneur. Telles gens ne se doivent mye laisser enroueiller les mailles rompues en leurs hauberjons. Lances fendues et froissees et bacinez, cassez et plusieurs playes font grant honneur a telz gens et doivent estre honnorez et louez de tous autres. Et quant ung roy est garny

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s