Le Pelerinage de l’ame en prose [94]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 93v]

en perdi. Aussi fist ma lignee, dont moult y ay eu de douleur. Mais le fruit qui est a nous maintenant donné est tres piteux; fruit de vie doit estre dit et l’autre est le fruit de mort. Ceste pendi l’en hault ou rainceaus sec, et le premier pendi ou vert. Pour cestui chanter devons et adourer le rainceau sec par qui Jhesus nous racheta et delivra d’Enfer, si le devons parfaictement louer.

Ainsi se demenerent ce jour en faisant maint tour entour l’arbre soubz lequel les angelz sont qui font la feste joyeusement, les uns en chantant doulcement et les autres en faisant sons de divers instrumens.

Or est il temps que je parle d’autre retournement. Si dois savoir que du hault ciel jusques a la montaigne d’olivet se arrengerent les angelz ou estoit Jhesus prest de monter quant se vint a son Ascencion. La se mirent par ordre par legions en procession, et parmy eulx monta tout droit en hault icelui Nostre Sauveur Jhesucrist. Et au mont trouva tous ceulx qu’il avoit mis hors d’Enfer qui le actendoient en lieu certain selon ce qu’il avoit ordonné, ouquel fut premier le larron qui mourut pres de lui en lui criant mercy.

Ce lieu ou mis les avoit leur sembloit estre Paradis. La les tenoient les angelz en joye et les confortoient et au passer par la [Jhesus] les appella tous en leur disant: Mes amis, venez avecques moy en ung autre Paradis avec mon pere auquel je feray joye de vous emmener avecques moy. Bien scet que vous estes la marchandise que j’ay chierement achetee.

Ainsi monta ou ciel aprés jusques ad ce qu’ilz arriverent cy en Paradis les uns plus bas, les autres plus hault selon ce qu’ilz avoient desservi. Et lui en son siege fut receu Dieu et homme. Lors semblast que tout

[f. 94]

Paradis tremblast de la grant joye et feste que on y faisoit. Ceulx d’aval et a mout chantoient tous en general. Angelz voloient de tous costez et sonnoient de trompilles si doulcement et si hault qu’il sembloit bien que ce feust feste royal. Ainsi le fait en chascun an le jour de son Ascencion qui est ou signe de Cancer. Des autres t’ay parlé cy devant. Si te diray du signe ou il veult entrer pour ses apostres, lequel est nomme Pisces. Ses apostres sont les poissons qu’il pescha et trouva en la mer du monde ouquel il entre quant le son du ciel soubdainement fait, et qu’il les embrasa du saint Esperit, lequel les fist tous prescheurs et pescheurs des hommes.

A ce jour vont les premiers a mont sur le cercle et la se presentent devant toute la Trinité. Lors y a tel chant et telle sonnerie que tous les cieulx en sont ramplis. La chantent tous une chançon en disant ainsi: Loué soit le saint Esperit qui a donnee aux povres pescheurs et prescheurs hardement d’amonnestrer tous tirans pour faire cesser leurs pechiez et de prescher a toute gent verité sans espargner ne pour tourmens, ne pour menaces, ne pour blandissemens, ne laisser a la dire. Loué aussi en soit avec le saint Esperit Dieu le pere et Dieu le filz, qui sont ung Dieu en Trinité de trois personnes.

Ci fait question le pelerin a son ange

J‘ay, diz je, grant merveille et moult longuement l’ay eue comment trois pevent estre ung et qu’ilz ayent ung pouoir commun. J’ay ouy racompter maintes exemples, mais a mon advis je n’en ay ouye aucune bien propre qui du tout s’accorde ad ce que on dit.

Cy respond l’ange au pelerin.

Certes, dist il, celui est bien fol qui veult savoir plus qu’a lui n’appartient. Car saint Pol dit que sobrement et simplement on ac-

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s