Disputation [1]

This is the beginning of an anonymous French translation of a Latin text by Jean Gobi the Younger. The descriptive title given by the text itself is Une Disputation faicte […] entre l’esprit d’ung homme trespassé et ung pryeur des freres prescheurs. For brevity’s sake, this and all other related transcriptions will simply be designated Disputation.

A modern French translation of the Latin text is available: Jean Gobi le Jeune, Dialogue avec une fantôme, trans. and ed. Marie-Anne Polo de Beaulieu (Paris: Les Belles Lettres, 1994).

***

[Paris, BnF fr. 1793, f. 126]

S‘ensuit une disputation faicte ja pieça entre l’esprit d’ung homme trespassé et ung pryeur des freres prescheurs. Mon seigneur saint Augustin dit en ung livre de la foy que miracle ou chose miraculeuse e[s]t* toute chose non usagiee et non accoustumee estre faicte qui naturellement et impossible est a l’entendement de la personne estrange. Laquelle se fait a la corroboracion enforcement et confirmacion de la foy chrestienne. Outre et audessus celle ymaginacion et entendement de creature humaine qui de ce esmerveille, et toutes telles esmerveillables et miraculeuses choses se doivent a perpetuelle memoire pour nostre ediffication mettre par

[f. 126v]

escript. Car selon ce que dit monseigneur saint Pol, toutes choses qui sont escriptes sont a nostre doctrine afin que par la vertu de pacience et de consolacion des saintes Escriptures nous ayons vraye et seure esperance en Nostreseigneur Jhesucrist. Ce vueillant Dieu nostre createur, comme de toutes choses secretes et obscures pour plus grant certaineté et apparence de la vie future sa sainte foy efforcier et essaucier plus seurement entre les crestiens, voult et daigna par sa sainte incomparable et ineffable disposicion tel miracle demonstrer.

An l’an de l’incarnacion nostre seigneur .M.CCC.XXIIII. le .XVIe. jour de decembre en la cité de Alesse qui maintenant est appellee Veronne

[f. 127]

a .XXX. lieues de Romme trespassa ung cytoien homme notable de bonne vie et renommee que on appelloit Guy de Tourno. Et aprés son trespas environ .VIII. jours, son corps mis en terre et sepulture comme il est accoustumé, son esprit s’apparut et manifesta tant seullement en voix a sa femme estant en sa maison ou elle s’estoit tenue simplement depuis le trespas de son mary dont elle fut moult espoentee et esbahye. Tant que pour la paour et grant doubte qu’elle eut, elle manda et assembla ses parens et amis avec aucuns autres en sa compaignie. Et commença une voix de nuit a complaindre en la chambre environ le lieu ou son mary estoit trespassé. Ne savoient que

* The scribe has written et

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s