Disputation [5]

[Paris, BnF fr. 1793, f. 133v]

et oroisons a Nostre Seigneur affin que par sa sainte misericorde il le vueille delivrez et allegier de sa painne. Tu, pryeur, avec tes freres en avez vous pryé a Dieu devotement pour moy. Donques assez vous puet apparoir par ce que j’ay dit que je ne fay esclande a ma femme ne au corps de Guy.

Je te demande, dit le prieur, comment aucun puet estre dit mauvais aprés sa mort puis que en sa vie a esté confessé et a receu les sains sacremens de l’eglise?

Respond l’esperit: Aucun puet estre dit aprez sa mort doublement mauvaiz. C’est assavoir pardurablement comme sont les dampnez, et mauvais temporellement comme sont ceulx qui sont punis en Purgatoire, lesquelz sont mauvaiz jusques a certain

[f. 134]

temps. Donques puis que je fus confessé et repentans et receus les sacremens de l’eglise, je ne puis estre mauvais pardurablement. Mais je suis mauvais temporellement quant au regard de ma paine que je sueffre qui m’est dure et angoisseuse jusques a tant que j’aray fait satisfaction de mes pechiez commis et confessez. Car il ne souffist pas estre confessé ne avoir receu les sains sacremens de l’eglise s’il ne fait satisfaction de penance enjointe en confession. Car ce qui est diminiué de la penitance en ce siecle, il sera supplié en Purgatoire.

Dist le pryeur: Je te demande se par l’espace que tu as esté en Purgatoire se tu as sceu ou veu aucune congnoissance d’aucun qui ait esté sauvé ou dampné?

[f. 134v]

Respont l’esprit: Ce ne vous puis je bonnement dire, car tous espris estans en Purgatoire sont bons dispositivement, car ilz sont disposez a recevoir le souverain et pardurable bien. Et pour ce doivent estre telz esperis veritables. Mais telz esperis veritablement ne puevent dire la salvacion ne dampnacion s’il n’a esté en l’un et en l’autre, c’est assavoir Paradiz et Enfer. Je pour certain suis l’esperit de Guy de Tourno mis en ce lieu pour purgier mes pechiez que j’ay faiz et commis; et onques ne fus en lieu ou sont les dampnez ne ne seray, grace a Dieu mon pere createur. Semblablement, je ne puis encoires monter ou ciel ne digne n’en suis car c’est le lieu des sauvez. Et pour tant ne puis veritable-

[f. 135]

-ment savoir lesquelz sont sauvez ou dampnez.

Adont dit le pryeur a l’esprit par ceste maniere: Or voy je bien maintenant que tu es esperit mentable et decepvable. Car la sainte escripture nous dit et tesmoingne que en la foy ancienne les prophetes dirent et prophetizerent la tressainte incarnacion de Jhesucrist Nostre Sauveur, mais onques en ceste vie ilz ne virent Jhesucrist. Pareillement et affermoient en verité la resurrection des mors, lesquelz ilz ne virent onques. Il s’ensuit dont par plusforte rayson que tu qui es esperit presentement desvestu et despoullié de ton corps et pour esprit pouez plus plainement et veritablement dire des dampnez ou sauvez et mieulx que les prophettes qui estoient

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s