Archives de la Cote d’Or, B 299

quittance de ii mil frans pour monseigneur le Conte / et mademoiselle la contesse de clermont, a cause / de iim livres tournois de rente que monseigneur le duc de / bourgoingne leur doit chascun an a rachat de xxm / livres tournois et ce pour lan feni au darrenier jour de / decembre mil CCCC xxvii

mariages

Nous Charles de Bourbon Conte de Clermont. Et Agnez de Bourgoingne Contesse de clermont sa compaigne. Cestassavoir nous ladicte Agnez / de lauctorite et licence de nostredit seigneur et mary. A la quelle nous ledit Charles Avons donne et donnons par ces presentes ladicte auttorite quant a ce, Congnoissons / et confessons avoir eu et receu de nostre treschier seigneur et frere. Philippe duc de Bourgoingne Conte de flandres dartois et de Bourgoingne Par les mains de / mahault regnault son conseillier et receveur general de toutes ses finances en sesdiz duchie et Conte de Bourgoingne La somme de deux mille livres tournois, qui / deue nous estoit A cause de la rente de iim livres tournois que nostre dit seigneur et frere nous a baillie en gaige. A les prandre sur ses revenues de bourgoingne a / deux termes. Pour la somme de vint mille livres tournois que nostredit seigneur et frere nous doit pour la reste des deniers du mariage de nous ladicte Agnes / A les prandre chascun an par les mains de sondit receveur general, es lieux dostun ou de dijon a deux termes en lan commencant apres la consummacion / de nostredit mariage qui fut consumme et acomply audit lieu dostun le vie jour daoust mil CCCC vint et cinq. Laquelle rente de iim livres tournois / nostredit seigneur et frere ou ses hoirs. peuent racheter et acquitter a tous ses bons poins, ensamble ou pour partie, en baillant pour mille livres de rente / dix mil livres tournois pour une foiz. Pourveu que lui ou ses hoirs ne pourront mains racheter de mil livres tournois de rente, a une foiz. Lesquelles / iim livres tournois de rente ainsi rachtee nostre tresredoubte seigneur et pere monseigneur le duc de bourbon ou nous, serons tenuz entre les autres choses de assigner / icellui argent sur noz terres et seignouries ainsi que nous les recevrons. Cestassavoir dix livres tournois pour cent, et le emploier bien et souffisamment / en terres et heritaiges au prouffit de nostredicte compaigne. Ainsi que plusaplain est contenu ou traittie dudit mariage. De laquelle somme de / deux mil livres tournois, et pour la rente de lan commencant le premier jour de janvier darrenier passe mil quatre cens vint et Six Et / fenissant au darrenier jour de decembre prouchainement venant mil quatre Cens vint et Sept. Nous lesdiz Charles et Agnez et chascun / de nous pour le tout, mesmement nous ladicte Agnez de lauttorite que dessus Nous tenons dicellui nostredit seigneur et frere pour / bien paiez et contens, et len quittons. Ensamble son dit receveur general de Bourgoingne, et tous autres a qui quittance / en puet et doit appartenir. En tesmoing de ce nous Avons mis noz seaulx a ceste presente quittance. Donne a / molins en Bourbonnois le vint quatriesme jour du mois daoust lan mil quatre cens vint et sept dessus dit.

Par monseigneur le Conte, le seigneur / de la fayete mareschal de france present

[signature De bar]

Par madamoiselle / La contesse

[signature Philippot marghas]

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s