Archives de la Cote d’Or, B 1598

f. 192v

A andry provins sellier demourant a Dijon ^xxxiii^ xx frans ^demi^ Cestassavoir / dix frans Sur xii escus que devoit avoir par marchie fait a lui / de Couvrir de cuir et ferrer de fer blanc quatre petiz coffres / de verges blanches les deux desdiz coffres a mectre les espices de / bouche de mondit seigneur et les autres deux pour mectre la vaisselle / de son eschanconnerie, et les autres dix frans sur vint frans, / quil devoit avoir par marchie fait a lui de Couvrir de cuir / lu[n]g des charioz de mondit seigneur. Ainsi que plusaplain peut / apparoir par mandement de mondit seigneur Donne a / pontoise le xve Jour de Juillet mil quatrecens et dixneuf / signe par ledit maistre baude et non seelle. Et dont madicte / dame la duchesse par sesdictes lettres a releve ledit Jehan fraignot / Pour ce et rend ledit mandement de mondit seigneur et certifficacion / sur ce de bouloingne Jadiz garde des Joyaulx de la chappelle / de feu mondit seigneur et deux quictances dudit Andry requises / par ledit mandement

A Jehan maschefoing faulconnier de mondit seigneur la somme / de soixante ^dix^ frans demi qui par ledit fraignot lui ont ^este^ bailliez / Cestassavoir deux frans demi pour faire rapareillier et mectre / a point la mue de rouvre, pour y muer pluseurs faucons et / oyseaulx que feu mondit seigneur y envoya ou mois de Juillet / mil quatrecens et Dixhuit et ^lxxiii^ frans pour le vivre / desdiz faucons, et ^deux levriers^ dun levyer que en ladicte mue ont demoure / depuis le xe Jour de Juillet mil quatrecens et Dixhuit / Jusques au iiiie Jour de fevrier suivant. Ainsi que plusaplain / peut apparoir par mandement de mondit seigneur donne a / pontoise le xxie Jour de Juillet mil quatrecens et Dixneuf / signe par ledit maistre baude, et non seelle Dont madicte [f. 193] dame a par sesdictes lettres rendues comme dessus a releve ledit / Jehan fraignot. Pour ce et rend ledit mandement de / mondit seigneur une certifficacion de messire Jaques de villiers / maistre faulconnier de mondit seigneur, et quictance sur ce dudit / Jehan machefoing

[…]

A Thomas lorote orfevre demourant A Dijon la / somme de vint deux frans demi a lui bailliez par ledit fraignot / en oultre ixxx xviii frans pour certaine vaisselle qui de lui fut / prise et achetee par lordonnance de feu mondit seigneur. Et / par mes dames de bourgoingne et de guienne donnee a la / femme Jehan des beaulx varlet de chambre de mondit seigneur en / estraine de son mariage De laquelle vaisselle mondit seigneur [f. 193v] navoit par ses lectres ordonne audit Thomas que ixxx xviii frans / mais Icellui Thomas ne voult estre content. Et lui convint / en oultre baillier lesdiz xxii frans demi comme Il appert par / certifficacion de maistre estienne de sens maistre des comptes / de mondit seigneur et de ses monnoyes. Ainsi que plusaplain est / declairie ou mandement de mondit seigneur Donne a pontoise / le xxie Jour de Juillet mil quatrecens et Dixneuf signe / par ledit maistre baude et non seelle. Et dont madicte dame / a par sesdictes lettres releve ledit fraignot. Pour ce et rend / ledit mandement de mondit seigneur. Ensemble ladicte certifficacion / dudit maistre estienne

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s