Le Pelerinage de l’ame en prose [89]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 88v] Marie, semence pleine de benediction qui la feste commença en Paradis. Et tousjours pour neant n’avons pas aprins a chanter et jouer de tous instrumens – bien devons chanter et jouer car assez tost aurons compaignie parce que hommes et femmes seront rappellez qui estoient priviez de nous… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [89]

Le Pelerinage de l’ame en prose [60]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 59v] pas le mien. Tousjours ferai ton plaisir et suis prest de toy obëir jusques a la mort. Mais, cher Pere, tu dois penser que se tu me hastes de ce faire, ja homme ne m’en saura gré. Car encores n’a pas esprouvé les perilz ne la misere ou… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [60]

Le Pelerinage de l’ame en prose [47]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 46v] ay je saché tes des deux langues par ta gorge et atachees aux gibets des autres trahistres maleureux qui ycy pendront pardurablement sans fin. Aprés je vy deux esperis tous en estant dedans le feu ardant qui estoient tous deux navrez et tenoient deux cousteaulx en leurs mains.… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [47]

Le Pelerinage de l’ame en prose [46]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 45v] leur perçoient. Atachez estoient a croz par les yeulx et ainsi pendoient honteusement. Autres gens avoient pres d’eulx qui pendeoient par leurs langues, dont aucuns avoient deux langues. Hault et fort estoient a croz atachez* entre lesquelz je en vy ung seulement dont grandement fuz esbahy. Sa bouche… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [46]

Le Pelerinage de l’ame en prose [44]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 43v] dedans y a grant vilee, grant ordure et grant pourriture. Ce est pechié qui ainsi put. Les pecheurs ont de lui la fait leur ny, lesquelz ont mis leur soing de faire leur ny en ordure. Il fault que je te mayne lëans, mais ta peine n’en croistra… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [44]

Le Pelerinage de l’ame en prose [10]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 9v] -gny selon ses mesfais et condempné a ardre en nostre feu. Et si di encores, oultre que de tant qu’il a esté ainsi lavé, et qu’il [s]’est ainsi depuis laidement soueillé, il doit estre plus pugny mesmement, car on scet bien que ce second mesfait est pire que… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [10]

Le Pelerinage de l’ame en prose [4]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 3v] sicomme je cuidoye, mais avoye grant chemin a faire, comme je raconteray cy aprés. Et me fut advis que quant la mort me n’aura et fery tantost me tournay en l’air l’ame, separee du corps. Paris, Bibliothèque nationale de France, fr. 602, Pelerinage de l’ame en prose, f.… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [4]