Le Pelerinage de l’ame en prose [80]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 79v] attendi en appellant haultement sur les rens, mais nul ne venoit avant dont il ennuyoit moult au peuple qui la estoit assemblé. Et le roy qui estoit moult hault en ung eschaufault avec ses barons fist crier que on fist silence pour ce qu’il vouloit parler au chevalier… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [80]

Le Pelerinage de l’ame en prose [69]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 68v] -ble. Car quant les loix et les status sont establies, ilz monstrent que franchement ilz sont nez et dravez de ce berbesco. Et se ainsi est fait, le roy en est honnoré et renommé de grant constance. Ne oncques Nabugodonosor ne fut tant prisé ne honnoré en semblance… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [69]

Le Pelerinage de l’ame en prose [26]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 25v] moult grant enjoingnement en ta court et en tes assises en retraictant noz jugemens par ces lettres qu’elles a impetrees, desquelles il te plaira dire ta voulenté. Si m’est advis que en aucun point ne sont pas a recevoir, car par droit elles y peuent estre et sera… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [26]