Le Pelerinage de l’ame en prose [65]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 64v] elle se mouvera, et se bien il s’encline a la langue de doctrine, parfait sera. Celle dame que tu voiz la est appellee par son nom Doctrine. Maistresse est de former et emprunter science en homme et y planter bonnes vertus en estant les vices, de parer son… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [65]

Le Pelerinage de l’ame en prose [40]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 39v] qu’il n’en deïst tousjours mal. Mort fut sans confession et aux champs en terre et de tous estre jugé dampné pour son pechié. Je le vy hors de sa maison criant mercy aux passans en soy batant d’unes verges toutes les fois que aucun passoit parla. Ainsi le… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [40]

Le Pelerinage de l’ame en prose [35]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 34v] merci a Dieu. Et lors ilz verserent l’oingnement sur nous. Plus doulx que piment qui nous refrechy tous et algea nostre misere, nostre veue qui estoit troublee en feu enluminee; moult de fois nous advint ainsi, tant que grandement apparceu que mon tourment a soulageoit et aussi que… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [35]

Le Pelerinage de l’ame en prose [34]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 33v] -saint ainsi: Je viens de devant le roy souverain et tout son barnage ou j’ay esté de l’eglise pour impetrer et faire bien aux povres prisonniers qui seuffrent grans tourmens la en ce feu ardent. Je sçay bien que vous faittes diligence de savoir ce que j’ay fait.… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [34]

Le Pelerinage de l’ame en prose [32]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 31v] souffrir aux autres dire ne le sauroit langue ne escrivain escrire, et nul ne le pourroit ouïr qui le creust s’il ne l’avoit essayé comme je fis laz. Je fus las et rosti de toutes pars. Et ne cuide nul homme mortel que ce feu soit tel comme… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [32]

Le Pelerinage de l’ame en prose [25]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 24v] nostre lieutenant et ses coassistans pour jugier, Salut et diligence pour faire notre commandement. A la requeste de Misericorde qui moult m’a prié et supplié, et aussi a la priere de Marie ma mere qui a sa voulenté est tres encliné et que de par elle a grant… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [25]

Le Pelerinage de l’ame en prose [24]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 23v] que autresfois les avoye ouÿ parler de mon dampnement et pour ce faire venoient ilz la s’ilz ne vëoient le contraire par le poix de la balance ou je n’avoye pas fiance, pour ce que n’y avoye que mettre fors mon escharpe et bourdon, qui estoit peu de… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [24]