Le Pelerinage de l’ame en prose [59]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 58v] -gneurie en soy, il ne doit riens injustement ordonner ou commander contre droit, car il peut ce qu’il veult par droit seulement, et s’autrement fait, raison s’en deult. [S]e la pomme dont ce parlement a esté tenu a telle vertu qu’elle puisse sans contredit faire tout ce que… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [59]

Le Pelerinage de l’ame en prose [57]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 56v] Desscuré suis de mon estre et degettee de place ne place comme abhominable et de nulle riens convenable pour recouvrer mon honneur. Je ne puis plus dissimuler que je n’aye restablissement mesmement quant je voy en ce pommier vert et flourissant pomme tres souffisant par quoy je puis avoir… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [57]

Le Pelerinage de l’ame en prose [56]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 55v] Il convint pour tel meffait restablir que le filz de Dieu devenist homme et qu’il fust ataché et pendu en arbre et notoirement estandu. Assez fut convenable que l’arbre ou il fut pendu fut attrait de l’autre vieil arbre, car se celui arbre n’eust esté devestu, ja Jhesus… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [56]

Le Pelerinage de l’ame en prose [54]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 53v] de prés de la moitié. En parlant ainsi me sembla que Enfer si s’eslongna de moy et aussi que je m’en eslongnoye, mais toutesfois je le vëoye bien ne oncques depuis n’en fu si loing vers lui, adonc plus patient estoye. Mais grandement ne demoura pas que nous… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [54]

Le Pelerinage de l’ame en prose [44]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 43v] dedans y a grant vilee, grant ordure et grant pourriture. Ce est pechié qui ainsi put. Les pecheurs ont de lui la fait leur ny, lesquelz ont mis leur soing de faire leur ny en ordure. Il fault que je te mayne lëans, mais ta peine n’en croistra… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [44]

Le Pelerinage de l’ame en prose [38]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 37v] tira ses amis, si que tu ne dois pas entendre que l’eglise militant erre tout est d’Enfer et ens et hors, mais les tourmens sont distintez et aussi le nom d’Enfer est aucunesfois prins et estroittement et largement. Estroittement est celui qui est ou millieu ou sont les dampnez,… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [38]

Le Pelerinage de l’ame en prose [37]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 36v] façon d’icelui lieu vëoir ou l’estoie combien que assez griefvement y fuz tourmenté. Mais encores ne fuz je pas content se je ne savoye que signifioit celle autre blanchastre espere qui environnoit Purgatoire. Si lui demandai, et il me dist que c’estoit le seing d’Abraham ou fut porté… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [37]