Le Pelerinage de l’ame en prose [24]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 23v] que autresfois les avoye ouÿ parler de mon dampnement et pour ce faire venoient ilz la s’ilz ne vëoient le contraire par le poix de la balance ou je n’avoye pas fiance, pour ce que n’y avoye que mettre fors mon escharpe et bourdon, qui estoit peu de… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [24]

Le Pelerinage de l’ame en prose [18]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 17v] de telles amonicions il n’a tenu compte et peu les a prisees. Riens n’en a fait, bien le ay veu si m’en souvient. Et encores afin qu’il ne peust avoir excusacion, une fois il se gisoit dedens son lit encourtine comme ung grant maistre. Grace Dieu lui fist… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [18]

Le Pelerinage de l’ame en prose [17]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 16v] moult prest contre moy en moy monstrant ses denrees, ses vanitez, ses honneurs, esquelles choses mon corps qui pourrist en terre m’a fait prendre tant de delectacions, et aussi ay je fait par ma folie. Ainsi quant nous estions ensemble nous avons deceu l’un l’autre. Une fois nous… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [17]

Le Pelerinage de l’ame en prose [16]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 15v] accuser et mes pechiez monstrer en appert, mais pour ce qu’il ne savoit pas tant d’iceulx comme la vaillant Sinderesis, je lui laissoit toute l’action et que tant seulement vouloit estre tabellion de ce qu’elle diroit et proposeroit contre moy. Paris, Bibliothèque nationale de France, fr. 602, Le… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [16]

Le Pelerinage de l’ame en prose [15]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 14v] -royes a ton prestre monstrer la sauvaige beste de toy. C’estoit ton ame qui estoit toute desguisee et deformee par tes laitz et hors pechiez, afin que quant il auroit bien veue, il te donnast absolucion. Il donne voulentiers telz loyers a celui qui ainsi s’abandonne a lui… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [15]

Le Pelerinage de l’ame en prose [14]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 13v] pieça le vy je quant je le trouvay tendant ses engins et ses rais pour me prendre. Et d’autre part, [c]e n’est pas raison que doye estre receu a faire aucune accion ou accusacion contre moy pour ce qu’il est condempné perpetuellement, et qu’il n’est qu’ung menteur qui… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [14]

Le Pelerinage de l’ame en prose [2]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 1v] Remors de Conscience. Et icellui accuseur escrivoit et plumectoit tout ce que Remors de Conscience disoit en moy accusant. La apparceu, se me fut advis Justice, en moy accusant et estre a moy contraire. Et quant Remors de Conscience ot tout dit, elle leut devant le juge le… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [2]