Le Pelerinage de l’ame en prose [96]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 95v] de y estre venu et toy recevoir. Tu mercieras aussi saint Michiel, et quant je seray devers lui a lui te recommanderay. Maintenant m’en vueil aller vers lui, mais maintesfois revendray ycy pour toy visiter et mener en plusieurs lieux ou tu verras tant de merveilles que de… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [96]

Le Pelerinage de l’ame en prose [86]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 85v] ordre a VI m[ille] VI [cents] legions et en chacune legion a VI m[ille] VI c[ents] LXVI angelz par quoy tu pourras tantost savoir quel nombre de Sathanas cheurent ca bas, car il en cheut bien autant comme il y a en une ordre. Mais pour ce ne… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [86]

Le Pelerinage de l’ame en prose [24]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 23v] que autresfois les avoye ouÿ parler de mon dampnement et pour ce faire venoient ilz la s’ilz ne vëoient le contraire par le poix de la balance ou je n’avoye pas fiance, pour ce que n’y avoye que mettre fors mon escharpe et bourdon, qui estoit peu de… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [24]

Le Pelerinage de l’ame en prose [23]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 22v] Et pour ce se pelerin est entré en religion et il ne l’a pas bien gardee comme il pensoit de faire quant il lui entra, non mie qu’elle ait empesché fors seulement son pechié, il m’est advis et di ainsi que la religion lui vault peu: l’abit ne… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [23]

Le Pelerinage de l’ame en prose [12]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 11v] responde pour celui qui te crie merci et en ta pitié se fie. Cy retourne l’ame a la Vierge Marie en lui priant qu’elle soit son advocate Toy aussi, glorieuse Vierge Marie, royne du ciel, princesse et gouvernerresse* du monde, je t’apelle secondement aprés ton filz pour parler… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [12]

Le Pelerinage de l’ame en prose [8]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 7v] fust portier du ciel, aussi l’estoit saint Pierre l’apostre, et pour ce devoit estre aussi appellé, et aussi son lietenant en terre par lequel iceulx pelerins doivent estre passez. Et s’il y a aucuns d’iceulx pelerins qui ne lui ayent descouvert sa concience par vraye repentance et contriction… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [8]