Le Pelerinage de l’ame en prose [63]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 62v] -jours immortelle. Si te prie que apaiser te vueilles en boutant hors ta douleur et aussi tost que je pourray trouver aucun meilleur, je la feray cueillir et mettray en mes garniers et la garderay par trois jours entiers. Et quant elle sera ainsi paree, je la te… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [63]

Le Pelerinage de l’ame en prose [55]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 54v] en la sanctifiant du tout si que en ce greffe reprins en estoc devient convenable pommier pour porter fruit franc et agrëable. Oncques ne fut pommier de tel pris ne de telle valeur. C’est l’arbre Daniel ou Vme chappitre de sa prophecie, lequel Nabugodenosor vy en racine ou… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [55]

Le Pelerinage de l’ame en prose [13]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 12v] ce que j’ay sçay bien que tu as aidé a moult d’autres, je vien a toy comme a mon patron. Cy parle l’ame a saint Bernard. Entens aussi s’il te plaist, sire saint Bernard, qui as acquis couronne double pour les doulx biens charitables que as fais au… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [13]

Le Pelerinage de l’ame en prose [8]

[Chantilly, Musée Condé, ms. 140, f. 7v] fust portier du ciel, aussi l’estoit saint Pierre l’apostre, et pour ce devoit estre aussi appellé, et aussi son lietenant en terre par lequel iceulx pelerins doivent estre passez. Et s’il y a aucuns d’iceulx pelerins qui ne lui ayent descouvert sa concience par vraye repentance et contriction… Continue reading Le Pelerinage de l’ame en prose [8]